CubaMinrex. Ministerio de Relaciones Exteriores de Cuba

  English   RSS Cubaminrex  

ArticulosInteres


Changements après le triomphe populaire de janvier
Le 8 janvier 1959, une semaine après le triomphe populaire et au milieu de la joie si grande du peuple a cause de l’arrivée de la Caravane de la Liberté a la capitale, Fidel caracterisait ce moment historique-là :
´´D’après moi, cela constitue un moment décisif de notre histoire, exprimait-il, la tyrannie a été vaincu. La joie est immense. Cependant, il reste encore beaucoup à faire. L’avenir ne sera pas si facile, au contraire, peut être tout sera plus difficile´´.
La prédiction du maximum dirigeant de la Revolution  a été accomplie. Il savait que les profondes transformations qui devaient se mettre en œuvre n’auraient pas lieu sans lutter contre la réaction interne et l’impérialisme étasunien, ainsi qu’ils devaient compter sur le soutien le plus fort et l’unité populaire. Des ce moment-la il ne faisait que préparer les cubains pour la grande bataille. 
Le espoir du peuple était si grande après avoir été soumis pendant tellement d’années aux oppresseurs; il avait  envie d’éducation, santé et sécurité social dans un contexte de liberté; la Revolution a offert tout ça, mais elle a dépassé ses bénéfices et elle a mettre point final au crime, la torture, et la disparition de personnes par des raisons politiques.
Avec le triomphe populaire de janvier, à Cuba, ceux qui n’avaient pas des droits dans la terre   ont devenus leurs propriétaires. Des conditions institutionnelles, sociales et juridiques ont été créées dans le but d’exercer l’égalité pleine de l’homme. Le temps mort et le chômage ont fini, tandis que le travail et l’étude ont devenus des opportunités réelles. Ces mesures ont eu une grande signification, notamment dans les secteurs des plus marginaux : les femmes et les noires.
La Revolution a créée des conditions sociales et économiques pour finir avec l’exploitation des enfants, ainsi qu’elle a rendu plus humain le travail en nombreux secteurs ayant des conditions brutales, et elle a créée toute la législation pour soutenir cette politique. 
Parmi ces transformations on y trouve l’élimination des locations de maisons qui absorbaient une bonne partie des revenues familières,  et la possibilité des cubains de devenir leurs propres propriétaires de ses maisons. Cependant, la construction de nouveaux logements reste encore l’une des priorités de la nation, étant donné les limitations imposées par la période spéciale à cause de la chute du socialisme européen.
Le programme révolutionnaire a fini avec le monopole autour de l’électricité, elle a diffusé la construction des autoroutes, chemins et réservoirs, ainsi qu’elle a déroulé une infrastructure de santé propre d’une nation développée.
Cette œuvre a été réalisée au milieu des permanents menaces, campagnes médiatiques, agressions terroristes et militaires, ainsi qu’une guerre économique de l’impérialisme et ses alliés, ce qui a obligé le pays d’investir de grandes ressources humaines et matérielles.
À cause de cela, ainsi que de la crise économique mondiale, il existe encore des manques, même si nous faisons face aux difficultés avec l’effort intelligent du peuple cubain.  
Il continue le progrès graduel soit dans l’éducation, la santé public et la sécurité sociale, soit dans tous les domaines au nom de maintenir la condition de nation souveraine, digne et indépendante. (Ángel Rodríguez Álvarez, ACN)

 

<< Atrás

Copyright © Ministerio de Relaciones Exteriores

Escribir al WebmasterEscribir al Webmaster